5E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE - LE PELOTON FRÉMIT DEVANT LES PAVÉS - DAVID GAUDU : "ON A PEUR MAIS ON A ENVIE D’Y ALLER"

5E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE - LE PELOTON FRÉMIT DEVANT LES PAVÉS - DAVID GAUDU : "ON A PEUR MAIS ON A ENVIE D’Y ALLER"

Nous y sommes. Au matin de la 5e étape du Tour de France, celle qui suscite tant de craintes chez bon nombre de coureurs

tant de curiosité chez les suiveurs. L’étape dite "des pavés",

comme le Tour nous en réserve avec parcimonie

Quatre ans qu’on l’attend… et Tadej Pogacar est plutôt impatient

"Je pense qu’on va bien s’amuser… mais ceux qui seront dans leur canapé encore plus."

"C’est une journée qui fait peur à tout le monde, considère sur un autre ton David Gaudu. Il faudra avoir les bonnes jambes et un peu de réussite."

Le leader de la Groupama-FDJ ne se présentera cependant pas à la signature à reculons. "On a peur mais on a envie d’y aller",

résume-t-il quant au sentiment d’excitation qui règne dans le peloton et chez les téléspectateurs, comme l’a malicieusement suggéré "Pogi".

Mais Pogacar ne pense pas qu’au spectacle. Dans un discours plus policé, il prédit "une étape difficile"

"Je m’attends à une grosse journée et j’espère qu’il n’y aura pas de chute chez nous."

Avant le départ de l’épreuve, le 4e du dernier Tour des Flandres – bluffant pour sa découverte de l’épreuve 

avait refusé de parler d’opportunité, pour lui, de faire la différence

Il avait aussi balayé l’idée de toute crainte, dans une communication bien ficelée.

Meurtres de deux professeurs dans les Hautes-Pyrénées : suspect, armes… Ce que l’on sait de l’enquête